Les pilous


Les voyages du Conteur de Légendes

Petites histoires oubliées.

Les Pilous

Bien des fois au crépuscule, lorsque les couturières et les ouvriers  regagnent leur logis, ils entendent des cris étranges dominant les bruits du soir, et si c'est en été faisant taire les grenouilles et les grillons. On dirait des
cris d'animaux furieux, des miaulements de chats et des aboiements de chiens enragés. Souvent, les passants ont vu dans des champs de genêts, ou au beau milieu d'une clairière ou d'une pièce de terre en pâture, des petits
êtres semblables à des chats, gambadant, se déchirant entre eux et hurlant comme des possédés. Parfois, ces petits monstres grimpent sur les pommiers, tout en se poursuivant et en continuant leur infernal tapage.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les lutins et autres mystères

Le loup, les chèvres et le renard. suite et fin