Articles

Affichage des articles du juin, 2018

Nélia et les fraises

Image
Nélia et les fraises
Depuis un jardin des plaintes montaient vers les nuages. Nélia s’approcha pour aider lesdésespérés. Il s’agissait de fraises qui venaient d’être ramassées. Nélia se transforma en rouge- gorge et se posa sur le bord du panier. La plus bavarde des grosses fraises et la plus rouge aussi lui raconta ce qu’il leur était arrivé : « nous étions encore accrochées à notre mère. Mes sœurs et moi avons été  promptement enlevées par une personne très adroite. Qu'allons-nous devenir maintenant ?  Hélas ! Le savons-nous?  Nous serons croquées, sans doute. J’ai entendu dire que les fraises sont bonnes crues, cuites, de toutes les façons. A moins que ce ne soient de braves gens.  Et quelques braves gens qu'ils puissent être, crois-tu petite sœur, qu'ils auront des scrupules de manger de pauvres fraises comme nous ?  -  C'est vrai, répondis Nélia. -  Les fraises sont faites pour être dégustées,  ajouta une autre compagne d'infortune en guise de consolation ».  « Un…

Nélia et l'enfant qui s'ennuyait

Image
Nélia et l’enfant qui s’ennuyait
Ce jour là, un garnement qui paraissait ne pas avoir plus de 10 ans se promenait dans le village en se demandant quel coup pendable il pourrait faire. En gros, il s’ennuyait. Le gamin fit  une chose qui étonna beaucoup  ceux qui le regardaient et qui se sont moqués de lui par la suite. Le village de Nélia est traversé par un charmant petit ruisseau : le ruisseau si bien nommé « De la Petite Fée ». Ce jour-là, Séverin c’était son nom, avait ses beaux souliers  du dimanche. Sa mère pensait qu’il serait sage et qu’il pourrait enfin courir en toute  sécurité. Ça le gênait particulièrement  car il aimait par-dessus tout, courir pieds nus. Mais ses  beaux souliers  empêchaient ses pieds de respirer, comme il le disait très en colère.  Rapidement le naturel revint au galop. Et toujours, comme on le parlait dans le village,  il lui  prit dans sa tête  qu'il serait plus commode d'aller sans ses souliers. Rêvant de grands voyages sur les mers qu’il n’avai…