dimanche 2 septembre 2018


Les voyages du Conteur de Légendes

Petite histoire amusante d’autrefois.

Savoureuse petite histoire de 1883

Un été, où il passait ses vacances, le caricaturiste Durandeau aperçut, à Étretat, un de ces couples de bourgeois récemment débarqués de Paris.
Mari et femme étaient plantés devant la Manche comme deux points d'exclamation.
— Une telle quantité d'eau, déclarait le premier, finit par friser le ridicule.
— Sans doute, appuya la seconde, mais cela n'explique pas ce mouvement perpétuel... les vagues... la marée...
Durandeau jugea à propos d'intervenir, et avec la voix d'Henri Monnier dans Joseph Prud'homme : Ce mouvement, madame, est produit par les poissons.  Ces bêtes-là remuent beaucoup et produisent les vagues au moyen de leurs queues. En outre, deux fois par jour, elles se retirent, au large, afin d'aller se faire pêcher, et, comme elles ne pourraient rester à l'air sans périr, la mer les suit.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire