samedi 11 mars 2017

LES VOYAGES DU CONTEUR DE LÉGENDES
Le chien du petit malade de SIERCK les BAINS ....suite
C'était vraiment très émouvant de voir ce gentil chien et cette pauvre chambre. Dans un goulot de bouteille, brûlait un bout de chandelle. Une casserole vide gisait près d'un foyer sans feu. Des vêtements en guenilles pendaient le long d'une chaise. Des morceaux de plâtre, détachés du plafond, étaient épars sur le plancher. N'ayez pas peur, fis-je, je suis un ami, j'ai suivi votre chien, et vous me voyez prêt à vous venir en aide. C'était un enfant d’une dizaine d’année, pas davantage. Mais il était si maigre, ses joues étaient si creuses, ses yeux si éteints, qu'on aurait pu le prendre pour un vieillard. Le chien lui, paraissait ravi de se voir ainsi entouré. Au soir de cette horrible journée, j’en étais à méditer sur la conduite à tenir. Seulement ma réflexion fut de courte durée, le chien se leva, s’étira et grogna pour me montrer que le spectacle était terminé. Le gamin se replia, se recroquevilla sur lui-même, au point d'en paraître encore beaucoup plus petit. La vie m'apparaissait tout à coup sous  de nouveaux aspects, et je m'étonnais de l'avoir parfois trouvée pénible et maussade. Au moment où j’allais franchir le seuil de la pièce pour m’avancer malgré la mise en garde de son compagnon, une voix jeune, fraîche et douce appela l’enfant. Il releva la tête très surpris. Je me trouvais en présence d'une femme admirablement belle, entourée d'une suite nombreuse. Je restais muet d'étonnement je n’avais pas entendu arriver cette assemblée, toutefois j’eus la présence d'esprit de saluer profondément. Le chien se leva d’un bond et vint se jeter dans les bras de celle que j’appellerai la merveilleuse fée….

à suivre ...

Christian LUZERNE Conteur de Légendes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire